Histoire de la signalétique : de l’enseigne peinte aux panneaux en Akylux modernes

La signalétique est un outil de communication qui a toujours joué un grand rôle dans la transmission d’informations au public, et cela, depuis l’Antiquité. Des enseignes peintes des temps anciens jusqu’aux panneaux en Akylux modernes, la signalétique n’a jamais cessé d’évoluer pour répondre aux besoins changeants du monde du marketing et de la communication. Elle continuera à adopter de nouvelles formes avec de nouveaux matériaux et de nouvelles technologies durant les années à venir. Explorons ensemble, à travers cet article, l’histoire de la signalétique depuis les premiers modèles jusqu’aux panneaux Akylux, ainsi que ses possibles évolutions dans le futur.

Quels étaient les premiers matériaux utilisés pour la fabrication des enseignes ?

Les premiers matériaux utilisés pour la fabrication des enseignes étaient tout simplement ceux qui étaient facilement disponibles et durables. Durant l’Antiquité, les panneaux d’affichage étaient fréquemment taillés dans la pierre et dans la brique, ou encore façonnés à partir de métaux comme le fer ou le bronze. Ces panneaux étaient utilisés par les premières civilisations humaines pour désigner l’emplacement des vendeurs ou encore pour informer les acheteurs des marchandises disponibles. Cette méthode de communication a longtemps permis aux consommateurs de localiser les bonnes adresses pour trouver les produits dont ils avaient besoin.

A voir aussi : Comment devenir détective privé ? Nos conseils

Au fil du temps, les besoins en matière de publicité ont changé, ce qui a poussé à la création de méthodes de communication plus créatives. La fabrication d’enseignes en utilisant du bois devint plus courante pour représenter les divers commerces. Le bois a en effet permis une personnalisation plus libre des panneaux d’affichage, mais s’est avéré être moins résistant aux éléments extérieurs par rapport aux anciens matériaux comme la pierre et le métal. Durant la Renaissance, le fer forgé fit alors son grand retour dans l’histoire de la signalétique. En plus d’être plus durables, les enseignes en fer forgé étaient ornementées et artistiques, ce qui est toujours le cas aujourd’hui. Elles étaient suspendues devant les établissements et devenaient des œuvres d’art en elles-mêmes.

fer métal enseigne signalétique

A lire en complément : Les astuces pour trouver le SIRET d'une entreprise

L’introduction des matières plastiques dans la signalétique : un tournant décisif

Au milieu du XXe siècle, les matières plastiques ont débarqué dans le domaine de la fabrication de produits. Combinaison idéale entre la légèreté, la durabilité et le prix abordable, le plastique a immédiatement marqué un tournant décisif dans l’histoire de la signalétique. Les enseignes en plastique peuvent facilement être moulées en diverses formes et tailles, ce qui permet une personnalisation encore plus accrue des panneaux d’affichage et publicitaires. Les premières applications des plastiques dans la signalétique incluaient les panneaux directionnels et informatifs, ainsi que les enseignes commerciales. Les matières comme le PVC et l’acrylique sont rapidement devenues populaires en raison de leur résistance aux intempéries et de leur capacité à maintenir des couleurs vives et attrayantes sur de longues périodes.

De nombreuses déclinaisons du plastique sont aussi apparues sur le marché : polyéthylène, polyvinyle, polypropylène, etc. Comme expliqué sur le site www.topakylux.com et par d’autres professionnels spécialisés dans la fabrication de panneaux publicitaires, l’Akylux, qui est du polypropylène alvéolaire, est une matière plastique qui permet de créer des solutions de signalétique encore plus flexibles et accessibles. L’Akylux, en particulier, est très apprécié pour sa résistance, sa légèreté et sa capacité à s’adapter à tous les types d’illustrations graphiques, ce qui en fait un choix idéal pour de nombreuses applications modernes (enseigne commerciale, promotion immobilière, panneau de publicité temporaire, etc.).

panneau akylux

Les innovations marquantes dans le domaine de la signalétique au XXe siècle

En plus de l’introduction des matières plastiques, l’histoire de la signalétique au XXe siècle a été marquée par d’autres innovations remarquables. L’une des avancées les plus notables fut l’introduction des enseignes lumineuses et des néons dans les années 1920. Avec leurs couleurs vives et leur visibilité élevée, ces enseignes ont transformé les paysages urbains nocturnes et sont devenues des symboles emblématiques des grandes villes. Dans les années 80 sont ensuite apparues les impressions numériques. Cette nouvelle technologie a facilité la production d’une grande quantité de panneaux dans un délai plus court et à un coût bien plus faible que les anciennes méthodes traditionnelles. Les designs de panneaux commerciaux plus complexes conçus par des artistes ont d’ailleurs vu le jour grâce à l’impression numérique.

Le domaine de la signalétique a aussi connu l’introduction des panneaux modulaires durant cette période. Adieu les pertes de temps pour démonter complètement les panneaux temporaires pour en installer de nouveaux ! Les sections interchangeables des panneaux modulaires étaient une solution bien plus pratique lorsque l’on voulait remplacer une publicité obsolète par un tout nouveau message à communiquer. Plusieurs années plus tard, l’essor des écrans numériques a encore révolutionné le domaine de l’affichage dynamique et des enseignes commerciales.

Vers quelles nouvelles technologies la signalétique pourrait-elle évoluer dans le futur ?

L’avenir de la signalétique semble prometteur, avec de nombreuses technologies innovantes en développement. Comme cela a été précédemment mentionné, la signalétique numérique qui intègre les écrans LED et les dispositifs interactifs est déjà en train de transformer le domaine de la communication d’informations dans les grandes villes. Les messages transmis par ces appareils peuvent être mis à jour en temps réel et les spectateurs peuvent même devenir des utilisateurs grâce à la possibilité d’interagir avec certains panneaux modernes.

La réalité augmentée ou AR (augmented reality) comme on peut le voir dans les films de science-fiction peut également être un très grand bond en avant dans le domaine de la signalétique. Les utilisateurs pourraient utiliser leurs smartphones ou d’autres dispositifs AR pour obtenir des informations supplémentaires, des directions ou autres messages dans l’environnement réel. Cette approche a d’ailleurs déjà été initiée par l’ajout des QR codes dans certaines affiches numériques. La priorité absolue à notre époque actuelle reste toutefois d’aligner l’efficacité des éléments signalétiques sur les besoins en termes de durabilité et d’écologie. La recherche et le développement se concentrent aujourd’hui sur la création de panneaux avec des matériaux recyclables et biodégradables pour répondre aux préoccupations environnementales croissantes.