Chauffeur routier : quelles sont les études et formations requises ?

Souhaitez-vous vous lancer dans la profession de chauffeur routier ? Pour ce faire, il vous faudra acquérir un certain nombre de compétences pour réussir à transporter en toute sécurité des marchandises à leur lieu de destination. Découvrez dans ce guide les points clés à connaître pour parvenir à exercer ce métier.

Missions d’un chauffeur routier

Le chauffeur routier ou conducteur routier ou encore chauffeur de poids lourd a pour rôle principal d’assurer le transport de marchandises par voie terrestre. La responsabilité de ce professionnel consiste, en effet, à acheminer divers types de produits d’un endroit à un autre tout en veillant à respecter le délai et les mesures de sécurités imposées par le code de la route. Dans cette optique, le conducteur peut choisir de transporter des :

A lire aussi : Dans quelles entreprises investir ?

  • Produits pétroliers ;
  • Produits frais ou frigorifiques ;
  • Animaux ;
  • Matières dangereuses ;
  • Fournitures de construction ;
  • Etc.

Outre cette mission, il pourrait être assigné à d’autres tâches comme la supervision du chargement et du déchargement des marchandises. Il doit également s’assurer de l’entretien du véhicule et s’occuper de certaines procédures administratives. Par ailleurs, arrivée à destination, il sera ensuite chargé des opérations d’ordre commercial par la tenue de carnets de bord, la remise de bordereaux de livraison et des factures. Par conséquent, la responsabilité du chauffeur routier ne se limite pas à la conduite mais à d’autres fonctions qui exigent un certain degré de compétences.

Dans ce cadre, visitez des plateformes spécialisées pour dénicher des offres d’emploi pour chauffeur poids lourd dans votre région.

A lire en complément : Optimisation de la gestion fiscale : l'importance des conseils professionnels pour les TPE/PME/PMI

Diplômes et formations

Pour exercer de façon règlementaire le métier de chauffeur routier, il est crucial de passer par des formations et parvenir à l’obtention de diplômes. Dans cette optique, le premier justificatif requis pour un conducteur routier est notamment la détention d’un permis de conduire un camion, c’est-à-dire un permis C.  Pour votre information, vous devez au préalable être titulaire du permis B et être âgé au minimum de 21 ans pour garantir l’obtention de ce dernier. 

Toutefois, pour être qualifié de chauffeur de poids lourd, vous devez acquérir des diplômes des conducteurs routiers. D’une part, il vous est recommandé d’effectuer une formation CAP pour une durée de deux ans pour aborder des domaines généraux (mathématiques, français, etc.) et des domaines techniques (logistique, etc.). D’autre part, vous pourrez également vous former pendant 3 ans en vue d’obtenir le Bac Pro Conducteur Transport Routier Marchandises.  

En outre, vous pourrez pareillement viser d’autres titres professionnels comme le CTRMP (conducteur du transport routier de marchandises sur porteur), CTRMV (conducteur du transport routier de marchandises sur tous véhicules) et une qualification FIMO (formation initiale minimale obligatoire). Cette dernière s’avère être notamment obligatoire pour les véhicules de plus de 3,5 tonnes.

Conditions et rémunération

Un chauffeur routier peut à la fois travailler sous un statut indépendant ou se rattacher à une société de transport. Dans le premier cas, il sera amené à justifier son activité par l’intermédiaire d’un examen organisé par le ministère des Transports. De cette manière, il possèdera le droit d’exercer librement son métier grâce à l’obtention d’une attestation de capacité professionnelle.

En termes de durée de travail, celle-ci pourrait dépendre de la taille du véhicule mais également du lieu d’arrivée de la marchandise. Dans cette optique, en tant que conducteur, vous pourrez choisir de vous spécialiser sur des trajets de courtes ou de longues distances. 

Quant à la rémunération, un chauffeur de poids lourd peut toucher environ 1700 euros brut par mois au début de sa carrière. Toutefois, au fur et à mesure de l’acquisition d’expérience, il pourra espérer entre 3000 et 5000 euros voire plus.