Quels sont les 3 axes de la gestion financière des entreprises ?

La bonne gestion financière est indispensable à la croissance et à la pérennité d’une entreprise. Cependant, elle ne se fait pas au hasard et suit des codes, et ceci, peu importe la taille de l’entreprise. On parle généralement des 3 axes de la gestion financière. Quels sont-ils ? On vous donne des détails dans cet article. Alors suivez nous jusqu’à la fin.

La comptabilité

La comptabilité est le premier axe de gestion financière des entreprises. Il s’agit d’ailleurs de la base. En entreprise, il y a notamment la vente, les achats, le paiement des salaires, les virements et bien d’autres. Il faut donc être vigilant. Pour un suivi des entrées et sorties de fonds, il faut conserver les informations capitales.

A lire également : Mutation professionnelle forcée : vos droits face à l'employeur

Il y a de ce fait, plusieurs documents comptables à remplir. Le compte résultat est l’un d’entre eux. Ce document permet de savoir si l’entreprise à réaliser des bénéfices ou a fait des pertes. Ces informations contribueront à prendre plus tard des décisions éclairées et à faire une meilleure planification.

À celui-ci, s’ajoute le bilan comptable qui est lui aussi incontournable. Il permet de connaître les créances et également l’actif de l’entreprise au moment du compte. Les informations figurant dans les deux documents ci-dessus cités se retrouvent généralement dans l’annexe qui fournit encore plus de détails.

A lire également : Quelles sont les caractéristiques d'une SARL ?

La finance d’entreprise

gestion financière

La finance d’entreprise est également un axe sur lequel se base la gestion financière des entreprises. Il s’agit ici d’une analyse pointue des données comptables. En effet, cette analyse permet de voir si les règles ont été respectées en ce qui concerne la gestion de la comptabilité.

Ce contrôle annuel permet aux actionnaires d’avoir les informations de l’exploitation passée. Cette analyse approfondie permet d’avoir une vue claire sur la rentabilité de l’activité, du capital en caisse, des dettes, etc. C’est aussi le lieu de faire une meilleure structuration des actifs et passifs.

Selon la taille de l’entreprise, cette tâche peut être externalisée ou exécutée par un expert interne. Le point ainsi fait, une politique de financement et des projets d’investissement peuvent être définie.

Le contrôle de gestion

Le contrôle de gestion est le dernier axe sur lequel se base sur la gestion financière des entreprises. Il s’agit d’un point décisif qui garantit la continuité des activités de la société. En fait, il est question du management de la performance. À ce niveau, l’expert en contrôle de gestion fait d’abord une analyse de toutes les données financières.

La gestion de trésorerie

La gestion de trésorerie est l’un des trois axes fondamentaux sur lesquels repose la gestion financière d’une entreprise. Elle consiste en la gestion et le suivi de toutes les opérations monétaires courantes, comme les paiements et les encaissements, afin d’assurer une trésorerie saine. Il s’agit donc pour l’entreprise de prévoir ses besoins futurs en liquidités afin d’éviter toute situation de crise liée à un manque de liquidité.

Cela passe notamment par une bonne connaissance des flux financiers entrants et sortants ainsi que par une planification rigoureuse des dépenses. Pour cela, il faut mettre en place des outils adaptés tels que des tableaux de bord spécifiques ou encore des indicateurs clés permettant un suivi précis et régulier. Il faut également penser à bien financer l’entreprise par des sources externes (crédit bancaire, émission obligataire…) lui permettant d’honorer ses engagements vis-à-vis de ses fournisseurs ou encore du fisc.

La gestion efficace de sa trésorerie permettra à l’entreprise non seulement d’éviter tout risque financier, mais aussi d’avoir plus facilement accès aux marchés extérieurs grâce à sa capacité accrue à investir dans son développement.

L’analyse des ratios financiers

Au-delà de la gestion de trésorerie, l’analyse des ratios financiers est aussi un axe majeur de la gestion financière d’une entreprise. Elle permet une évaluation précise et globale de la santé financière d’une société en comparant différents indicateurs clés tels que le ratio d’endettement ou encore le taux de rentabilité.

L’analyse des ratios peut être réalisée à différentes fréquences : annuelle, trimestrielle voire mensuelle selon les besoins et les objectifs fixés par l’entreprise. Elle peut être effectuée aussi bien pour évaluer sa propre performance que pour comparer ses résultats avec ceux de concurrents directs ou encore du marché dans son ensemble.

Cette analyse permet notamment aux dirigeants d’identifier rapidement les points forts et faibles de leur structure ainsi que les pistes à explorer pour améliorer leur performance sur le long terme. Par exemple, si le ratio dettes/fonds propres est trop élevé, cela signifie qu’il y a un risque important lié à une possible insolvabilité future ; il faut donc chercher comment réduire ces dettes.

Il existe plusieurs familles de ratios qui peuvent être analysés selon divers angles (rentabilité économique versus rentabilité financière). Les principaux types incluent :

  • Ratios de liquidité : Ils mesurent la capacité d’une entreprise à régler toutes ses charges courantes grâce à ses disponibilités immédiates.
  • Ratios d’endettement : Ils indiquent la proportion des dettes de l’entreprise par rapport à ses fonds propres et mesurent ainsi son niveau d’endettement.
  • Ratios de rentabilité : Ils permettent d’évaluer la capacité de l’entreprise à générer des profits à partir des ressources dont elle dispose ou encore sa capacité à rembourser les prêts octroyés.