Cursus pour devenir Data Manager : exemples

La plupart des entreprises disposent d’un nombre conséquent de données. Pour assurer la gestion de ces dernières, notamment à cette époque du numérique, les entreprises recourent aux services d’un professionnel. Celui-ci n’est rien d’autre que le Data Manager. De quoi s’agit-il concrètement ? Quel cursus pour devenir Data Manager ? On fait le tour de la question dans cet article.

Le rôle d’un Data Manager

Encore appelé Gestionnaire de base de données ou Administrateur de base de données, le Data Manager est, bien entendu, spécialiste de la gestion des données. Puisqu’il est un Manager, son rôle est stratégique. Ainsi, il a la possibilité d’anticiper les métamorphoses dans le domaine où il évolue. Il peut définir de nouvelles sources de données qui lui permettront de mieux analyser les données de l’entreprise.

A lire également : Apprendre à utiliser le marketing de contenu pour votre entreprise

De ce fait, il procède à une organisation technologique et technique des sorties des données concernées. Il est également responsable de la définition des politiques d’organisation et de gestion de données.

Au nombre des missions du Data Manager, on a :

A découvrir également : Quel profil pour travailler dans le marketing ?

  • La collecte de données ;
  • La définition des données de référence ;
  • La formulation des données en KPI.

Les formations pour devenir Data Manager

Les formations privilégiées pour devenir Data Manager sont celles d’ingénieur statistique, mathématiques et informatiques. Pour la plupart des offres d’emploi dans ce domaine, un Bac + 5 est souvent requis. Cependant, en raison du manque de spécialistes Big Data, les titulaires d’un Bac + 2/3 qui ont une double compétence ou une certaine expérience, sont acceptés.

Les niveaux requis de façon détaillée pour faire carrière dans la gestion des données sont :

  • Bac + 2: DUT statistique et informatique décisionnelle ;
  • Bac + 3 : Licence Pro, mention métiers du décisionnel et de la statistique, spécialisée dans le Data mining ;
  • Bac + 5 : Statistiques, informatique en gestion de données, diplôme d’ingénieur en statistique ou en data management.

Il existe par ailleurs trois principaux Master pour devenir Data Manager. On a :

  • Diplôme d’ingénieur spécialisé en management des données ;
  • Master en traitement de l’information et en exploitation de données ;
  • Master de mathématiques appliquées avec une spécialisation statistique.

Les compétences d’un Data Manager

Le Data Manager doit avoir plusieurs compétences notamment en :

  • Informatique et statistique: il doit avoir une certaine aisance en algorithmie, en statistiques et en informatiques pour mieux construire les bases de données et faire de bonnes analyses ;
  • Pédagogie et discrétion: le Data Manager doit avoir un esprit de synthèse et de clarté. Il doit pouvoir écouter les autres et se faire écouter également ;
  • Bonne connaissance du secteur: les codes déontologiques varient selon les secteurs. Quoi qu’il en soit, il faut entre autres des bases en marketing, en commerce et dans la banque.

En somme, le métier du Data Manager reste très demandé sur le marché de l’emploi. Cela étant, les salaires grimpent facilement.

Les perspectives de carrière pour un Data Manager

Les perspectives de carrière pour un Data Manager sont nombreuses et évolutives. En effet, le Data Manager peut travailler dans différents domaines en fonction des besoins du marché : les secteurs de la banque, de l’assurance, de la grande distribution ou encore celui des nouvelles technologies. Il peut aussi se spécialiser en fonction des données qu’il traite.

Le Data Manager débutant commence souvent par être analyste ou développeur avant d’évoluer vers un poste à responsabilité tel que chef de projet data ou directeur technique. À moyen terme, il peut évoluer vers des postes plus managériaux, tels que responsable d’études marketing.

Le Data Manager ne doit pas hésiter à suivre une formation continue pour rester informé sur les dernières tendances technologiques et réglementaires liées aux données personnelles et professionnelles.

En fin de parcours, le Data Manager est capable d’exercer plusieurs fonctions clés : expert en analyse quantitative ou décisionnelle, consultant en stratégie business intelligence, architecte Big data, etc.

Compte tenu du rôle stratégique que jouent les données dans la réussite d’une entreprise aujourd’hui, le métier de Data Manager est sans aucun doute appelé à prendre davantage d’envergure au fil du temps.

Les outils et technologies utilisés par les Data Managers

Pour être efficace dans son rôle, le data manager doit maîtriser plusieurs outils et technologies indispensables au traitement des données.

Parmi les outils couramment utilisés par les data managers, on peut citer les logiciels de gestion de bases de données comme MySQL ou Oracle, qui permettent d’organiser et de stocker les données collectées. Les langages de programmation tels que Python, R ou encore SAS sont aussi très prisés pour effectuer des analyses statistiques sur les données.

Les plateformes Big Data telles que Hadoop sont souvent utilisées pour traiter des volumes importants de données non structurées. Les outils d’extraction, transformation et chargement (ETL) tels qu’Informatica PowerCenter ou Talend Open Studio sont quant à eux indispensables pour assurer l’intégrité et la qualité des données collectées avant leur utilisation par le système décisionnel.

Avec l’avènement du cloud computing ces dernières années, certains data managers ont commencé à utiliser des services en ligne tels que AWS S3 d’Amazon Web Services ou Google Cloud Storage afin d’héberger leurs données via une infrastructure performante et sécurisée.

Il faut savoir utiliser différents outils liés à la visualisation graphique tels que Tableau Software ou QlikView afin de représenter simplement les résultats obtenus après analyse.